GIOVANNI BOLDINI (1842-1931), DE FERRARE A PARIS A LA BELLE EPOQUE – le Jeudi 22 Mars 2019 à 15h30

Nice – Espace Association, 12 ter Place Garibaldi à 15h30

Une Conférence de : GILBERT CROUÉ

« Du Garum au Pissalat et de la Patina au Tian,
un surprenant voyage dans une cuisine du pays niçois, entre tradition et modernité »

Né dans la belle ville de Ferrare en 1842, formé par son père peintre, puis à Florence auprès de Fattori, il deviendra un des meilleurs peintres de la Belle-Epoque à Paris. Surdoué pour la peinture, comme son ami Sargent, il mettra au point une technique picturale éblouissante qui aura beaucoup de succès en particulier pour le portrait.

Spécialiste du portrait mondain féminin, il peindra les belles du
Monde entier qui se pressent à Paris pour vivre les plaisirs de la vie parisienne et afficher leur réussite sociale. Boldini en profite pour réaliser souvent des performances picturales séduisantes comme ses modèles. Boldini aura un très grand succès et réalisera parmi les portraits les plus fameux entre 1875 et 1914.

La cuisine niçoise, indissociable d’une identité forte, justifie pour toutes ces raisons son classement au « Patrimoine Culturel Immatériel Mondial de l’Unesco ».