Confréries de Pénitents… – Le mercredi 6 novembre 2019 à 15h30

Nice – Espace Association, 12 ter Place Garibaldi à 15h30

Conférence avec images numériques par Luc Thevenon, conservateur en chef du Patrimoine, docteur en Histoire

Associations de laïques, mixtes et groupant toutes les catégories sociales, les confréries de pénitents avaient le pas sur toutes les autres associations religieuses ou civiles. Leur origine remonte au XIVe siècle et d’abord en Italie. Elles se développent en premier lieu dans les villes, au cours des grandes épidémies, sous l’impulsion des prédicateurs des ordres mendiants. Elles se généralisent ensuite jusque dans les localités les plus modestes.
Organisées sur le modèle d’une société idéale et égalitaire, elles se distinguent les unes des autres par la couleur de leur vêture. Vouées aux œuvres charitables, elles entretiennent les hôpitaux, les hospices et les orphelinats, gèrent des organismes de prêt, assurent les enterrements et les inhumations, accueillent les pèlerins ou les voyageurs démunis.
La période révolutionnaire marque leur déclin, qu’accentue plus tard la Grande-Guerre. Elles ne subsistent aujourd’hui qu’en Catalogne, en Corse et dans le Comté de Nice, avec quelques rares exemples dans la Provence et le Languedoc. Leurs processions, toujours empreintes d’une grande piété, restent spectaculaires.
Célèbres, en particulier par les chapelles qui subsistent en des lieux où elles ont disparu, leur appellation a souvent été dévoyée dans les contextes du commerce ou du spectacle.